ACTUALITÉS

ART ABSTRAIT ET CONTEMPORAIN - 9 Juillet 2017

 

DE LA CHAIR À L'ESPRIT...

 

Versailles Enchères dispersera un bel ensemble de tableaux et sculptures d'Art Abstrait et Contemporain à l'occasion d'une vente dominicale pré-estivale, le 9 juillet. Cette vacation se veut transversale sans être exhaustive : elle rassemblera quelques uns des grands artistes du XXème siècle

 

Sous le numéro 117, sera présentée une grande étude « BIG STUDY FOR NUDE » de 1976 dont Tom Wesselmann reprendra les éléments constitutifs dans une œuvre réalisée en 1977 sur toile « GREAT AMERICAN NUDE ». Cette oeuvre, à base de liquitex, très proche de la technique de l'acrylique paraît fixer dans le papier la beauté d'un corps de femme à l'érotisme volontairement appuyé, vertitable ode à la chair au bronzage nuancé. Cette femme aux yeux ; reflet de l'âme, doublement absents ; devient à son tour un objet du quotidien, chose inanimée, sous le crayon et les couleurs du chantre du Popart.

 

N°117 Tom WESSELMANN "BIG STUDY FOR NUDE", 1976 Graphique et liquitex sur papier signé et daté en bas à gauche 91,5 x 133,5 cm

 

La chair se fait aussi matière au travers du petit format proposé sous le numéro 45 de Jean Fautrier titré « LITTLE RED SQUARES » réalisé en 1958. Ce tableau, tout en volume, donne à voir plusieurs épaisseurs de pâtes posées au couteau ou au pinceau où le regard se perd au fil des crêtes et amalgames de substance. Les couleurs particulièrement délicates de la matière picturales vont du vert d'eau, en passant par le rose pour finir dans des tons rouge tendre.

 

N°45 Jean FAUTRIER "LITTLE RED SQUARES", 1958 Huile sur papier marouflé sur toile signé en bas à droite, titré sur le châssis au dos 38 x 46 cm

 

C'est également dans la matière que les petits personnages de Jean Dubuffet (lot N° 98) « perdent leur temps » à l'aune du titre choisi par le maître de l'Art Brut, en Octobre 1955. La texture qui figure le sol semble occuper tout l'espace du tableau repoussant le ciel dans l'extrémité supérieure de la toile.

 

N° 118 Jean DUBUFFET "PERDEURS DE TEMPS", 1955 Huile sur toile signée et datée en bas à droite, contresignée, titrée et datée au dos 60 x 73 cm

 

La couleur est également à l'honneur avec l'huile sur toile « SAGONNE » proposée sous le numéro 35 de Maurice Estève peinte en 1963. La construction des formes suplantée par la vivacité des couleurs fait de ce tableau un veritable feu d'artifice visuel, régale pour les yeux comme l'était le paysage de Sagonne qui inspira Estève.

 

N° 35 Maurice ESTEVE "SAGONNE", 1963 huile sur toile signée et datée en bas à gauche, contresignée titrée et datée au dos 60 x 73 cm

 

Serge Poliakoff est aussi mis à l'honneur avec l'importante « COMPOSITION ABSTRAITE » de 1951 (Lot N°62). Si l'on peut trouver une certaine unité des formes chez ce maître de l'Abstraction, il faut en réalité voir dans chaque tableau une nouvelle solution picturale aux relations complexes entre ligne et surface ainsi qu'entre couleur et forme toujours explorées par l'artiste.

 

N°62 Serge POLIAKOFF "COMPOSITION ABSTRAITE", 1951 Huile sur toile signée en bas à gauche 130 x 89 cm

 

Sam Francis, quant à lui cherche à repousser les couleurs aux bords dans le tableau présenté sous le numéro 68. Le rouge framboise et le bleu gardent encore un tiers du tableau face à une surface laissée libre par le peintre. « Les couleurs sont des forces... Ce sont des forces réelles dans la nature et dans la psyché » Sam Francis 

 

N° 68 Sam FRANCIS SANS TITRE, 1968 Acrylique sur papier signé et daté au dos 108 x 278 cm

 

Toute matière picturale posée ou projetée sur une toile vient d'un gest guidé par l'esprit du peintre. L'«ASSASSINAT DU CONNETABLE DE CLISSON » réalisé en 1957 par Georges Mathieu, présenté sous le numéro 26, est une surface unie rouge où se dessine par le geste du maître de l'Abstraction lyrique une série d'épais signes d'un noir profond indéniablement marqué par son séjour au Japon.

 

N° 26 Georges MATHIEU "ASSASSINAT DU CONETABLE DE CLISSON", 1957 Huile sur toile signée et datée en bas à droite 97 x 195 cm

 

Le geste peut être spontané comme chez Georges Mathieu ou au contraire très intériorisé comme chez Lee Ufan (numéro 75) représenté par une œuvre de grand format intitulée "DIALOGUE", rare sur le marché Français. L'artiste crée face à la toile avec une longue réflexion dans l'immobilité quasi totale avant de réaliser son geste conçu comme une apparition colorée : reflet de cette pensé profonde longtemps contenue.

 

N°75 Lee UFAN "DIALOGUE", 2006-2007 huile sur toile signée et datée "06" sur le coté droit, contresignée, datée "2007" et titrée au dos 227 x 182 cm

 

Enfin, le geste issu de la réflexion de l'artiste peut aller plus loin encore, comme le démontre le tableau numéro 82 « CONCETTO SPAZIALE », 1962 de Lucio Fontana, jusqu'au percement de la toile et de la matière, forme latente de destruction. La couleur rose du tableau complétée d'un fin tracé attire l'oeil vers le vide de la perforation et donne une nouvelle dimension à la toile entrainant le spectacteur à sa propre introspection.

 

N°82 Lucio FONTANA "CONCETTO SPAZIALE",1962 Huile et perforation sur toile signée en bas à droite 55 x 46 cm

 

Vente : le dimanche 9 juillet 2017, à 14h30

Expositions : le samedi 8 juillet de 10h00 à 18h00, le dimanche 9 juillet de 11h00 à 12h00, exposition privée sur rendez-vous.

 

Contact : Olivier Perrin et Gilles Frassi 01 39 50 69 82 contact@versaillesencheres.com

Contact Presse : Marie Renoir 01 39 50 69 82 contact@versaillesencheres.com

Versailles Enchères, 3, Impasse des Chevau-Légers 78000 Versailles