Chargement en cours
Ma sélection

Lot 72 - Zao WOU-KI - COMPOSITION, 1961-1971

Adjudication sur abonnement

> Voir les offres Premium

Zao WOU-KI
COMPOSITION, 1961-1971
Huile sur toile signée en bas à droite, contresignée et datée 1-12-61/27-1-71 au dos
130 x 89 cm

Provenance :
Collection particulière, Paris, acquis directement auprès de l'artiste par les parents de l'actuel propriétaire

Bibliographie :
- «Zao Wou-Ki », Jean Laude, éditions La Connaissance, Bruxelles, 1974, reproduit page 59
- «Zao Wou-Ki », Jean Leymarie, éditions Cercle d'Art, 1986, Paris, reproduit sous le n°167 page 218
- «Zao Wou-Ki », Claude Roy, éditions Cercle d'Art, 1996, Paris, reproduit sous le n°27 page 133

Dans l'espace pictural de Zao Wou-Ki, la nature n'est pas ramenée à la mesure de l'homme, tout y est fluidité et rien n'est fixe. Les formes elles-mêmes se noient dans une perspective mouvante. Voyage imaginaire et toujours différent au sein d'un univers indéfini. Les brumes et les vapeurs s'opposent aux foudroyantes énergies des flots, des eaux, et de la lave. La primauté est donnée à l'envol à l'intérieur même d'un monde chaotique. Les diagonales de cette œuvre servent de guides au peintre et de leur intersection naît un centre où les empattements et les traits acérés évoquent des crêtes rocheuses, des cascades, des éboulis s'intégrant au ciel, à l'eau, aux nuages.

La peinture de Zao Wou-Ki repose sur le battement rythmique entre le vide et le plein, le vide étant cette dimension en profondeur qui relie les éléments entre eux et avec le spectateur et insère le temps dans le circuit de l'espace. Le vide qui anime les œuvres de Zao Wou-Ki, comme cette composition de 1961 est une surface plénière exigeante, une matière plus complexe et plus travaillée que les autres parties et dont la résonance change de pôle par rapport au vide troué de la peinture occidentale. Les intervalles de silence jouent aussi leur rôle et possèdent autant d'intensité que le paroxysme chromatique. C'est en opposant les vides, zone de calme, aux pleins des régions de turbulences que Zao Wou-Ki parvient à repousser ces turbulences jusqu'au bord extrême du tableau. Les ouvertures ainsi pratiquées dans le chaos déversent magnifiquement leur amplitude nacrée. « La nature est pleine d'une infinie de phénomènes qui n'ont jamais fait partie de notre expérience » note Léonard De Vinci dans son Traité du Paysage. De cette nature, l'homme est absent, avalé par le paysage cannibale, il ne reste d'Empédocle que ses sandales au bord du cratère.

Tableau en rupture d'équilibre ou tout tourne à l'excès, le proche plus rapproché, le lointain plus éloigné, les ressemblances plus littérales, le fond plus irréel …. Œuvre aux surplombs inquiétants, aux fuites qui virent à la chute, aux heurts, aux déchirures, aux cassures, aux tassements. Espace sans limites, sourd à tous signaux, indifférent, en lévitation, en apesanteur. Pas de fin donc, tout se passe à un autre niveau, là où le tableau habillé de couleurs se nourrit d'esprit à l'image d'un jardin mythique peuplé d'âmes vagabondes sous-tendues de fulgurances qui se montrent, puis s'effacent, se diluent, prennent forme de fleurs, de feuilles, de poissons et de dragons.

Voici une peinture, qui plus que le mystique et le philosophique est un moyen de méditation et non pas une fin en soi. Si ce tableau commencé en 1961 et terminé 10 ans plus tard en 1971 a tant perduré dans l'esprit de Zao Wou-Ki, c'est que peut être il ne souhaitait pas y inscrire le mot fin. Paysage imaginaire, ce tableau aux longs et souples méandres qui serpentent doucement sur la surface et sur les reflets du ciel, s'identifie au flux de la mémoire.

Et l'œuvre vit sa vie de peinture, en dehors des commentaires, elle échappe même à son créateur. Quelle main a guidée celle de l'artiste ? qui n'a rêvé de paradis perdus, de ses fleurs, de sa lumière, de la douceur de l'air ? qui n'a rêvé la beauté" Tableau en adéquation avec ce vers de Charles Baudelaire :

Là, tout n'est qu'ordre et beauté, Luxe, calme et volupté.

Demander plus d'information

Thème : Peintures et dessins Ajouter ce thème à mes alertes