Chargement en cours
Ma sélection

Lot 54 - Bram VAN VELDE - SANS TITRE, TARDAIS, 1959 - Huile sur toile - 130 × 195 cm - [...]

Estimation : 300 000 € / 400 000 €

Adjugé à 670 680 €


Résultat avec frais

Bram VAN VELDE
SANS TITRE, TARDAIS, 1959
Huile sur toile
130 × 195 cm

Provenance :
- Atelier de l’artiste
- Collection Jacques Putman, Paris
- Collection Philippe Dotremont, Bruxelles
- Collection Charles Berkovic, Bruxelles
- Galerie Bernard Cats, Bruxelles
- Collection particulière, Bruxelles




Expositions :
- « Bram van Velde », Stedelijk Museum, Amsterdam, 1959 - 1960, reproduit dans le catalogue de l’exposition en noir et blanc sous le no 35
- « Bram van Velde », Knoedler Galleries, New York, 1962, décrit dans le catalogue de l’exposition sous le no 26 (non reproduit)
- « Bram van Velde », Wallraf-Richartz-Museum, Cologne, 1966, décrit dans le catalogue de l’exposition sous le no 25 (non reproduit)
- « Bram van Velde », Galleria civica d’arte moderna, Turin, 1966, reproduit dans le catalogue de l’exposition en couleur sous le no 51
- « Bram van Velde », Kunstnernes Hus, Oslo, 1967, décrit dans le catalogue de l’exposition sous le no 48 (non reproduit)
- « Bram van Velde » (exposition itinérante), Bonnefantenmuseum, Maastricht,1989, reproduit dans le catalogue de l’exposition en couleur page 136 (avec la date erronée de 1958-1960) ; Musée national d’art moderne, Centre Georges Pompidou, Paris, 1989 - 1990, reproduit dans le catalogue de l’exposition en couleur page 104 ; IVAM, Centro Julio Gonzalez, Valence, 1990 ; Palacio Velazquez, Centro de Arte Reina Sofia, Madrid, 1990, reproduit dans le catalogue de l’exposition en couleur page 106
- « Bram van Velde 1895-1981 Rétrospective du centenaire », Musée Rath (Musées d’art et d’histoire), Genève, 1996, reproduit dans le catalogue de l’exposition en couleur sous le n°93

Bibliographie :
- « Bram van Velde, Catalogue général de l’œuvre de Bram van Velde », Jacques Putman, catalogue raisonné de l’œuvre peint 1907-1960, Turin, Fratelli Pozzo; Paris, Guy Le Prat; New York, Harry N. Abrams Inc.,1961, reproduit en couleur sous le n°241 planche 94
- « Bram van Velde », Jacques Putman, Maïten Bouisset, Elisabeth Vedrenne-Careri, Nicole Tuffelli, Claire Stoullig, Beaux-Arts Magazine, hors série, Paris, 1989, reproduit en couleur page 23
- « Bram van Velde 1895-1981 De kracht van kleur » Erik Slagter, avec un essai de Moniek Peters, Bussum (NL), Uitgeverij Thoth, 2006, reproduit en couleur page 108

Dans ce tableau, « Sans titre, Tardais », 1959, l’un des plus importants dans l’œuvre de Bram van Velde, tant par ses dimensions que par son intériorité, s’exprime un grandiose tempérament de peintre. Mais les sources de la puissance de ce tableau ne sont pas dans son physique quand bien même ses dimensions importantes aient dû couter un effort colossal à un homme fragile dénué presque totalement de force physique.
Mais, Bram van Velde veut le vrai, le pur et pour l’obtenir, est capable d’aller jusqu’à sa propre destruction, jusqu’à l’exorcisme de tous ses démons. Cette ferveur implique un total oubli de soi, une totale soumission à la vie du tableau comme à la quête et au rayonnement d’une vie inconnue. Accepter cette vie venue d’ailleurs, la laisser monter en lui, laisser ce neuf demeurer neuf, le laisser imposer son image, se laisser envahir. Peinture du face à face avec l’inconnu. Peinture d’une absolue véracité qui se désenfouit du réel et de l’intellect de l’homme logique.
« Sans titre, Tardais », 1959 est une peinture qui nous fait prendre conscience du malheur de ce temps et du poids d’une détresse qui voute l’homme d’aujourd’hui. Peinture qui nous offre, chose extrêmement rare dans l’art de ce siècle, les moyens de découvrir ce que nous sommes et de remonter jusqu’au bord de la source, là où la vie n’est pas encore écrasée. Fascinant spectacle d’une œuvre en liberté qui nous invite à déposer notre vieux visage, à rejeter la détresse de nos épaules et à nous engager sur le chemin de l’espoir. Il est étrange que cette leçon de vie nous soit donnée par un homme qui, de tout temps, à vécu en manque et qui fit rendre les armes à la mémoire, à la connaissance, aux influences. Esprit de liberté, harcelé par le besoin de vrai, par la soif d’espace, d’ordre et de clarté, Bram van Velde s’est employé avec une farouche énergie à rompre les amarres, à rompre les chaînes, à jeter bas les murs de sa prison, à bruler toutes choses mortes qui pourrissaient en lui pour aller vers toujours plus de conscient, de détachement, de simplicité, de liberté et de lumière. Pour élever sa peinture à ce niveau, il lui aura fallu mener un combat lent, douloureux, exténuant, qui ne connut aucun terme, qui s’est renouvelé incessamment jusqu’à s’acheminer vers le silence et la pureté. « Moins on pense, mieux c’est. Plus on sait, moins on est ».
Il serait vain alors de discourir sur la courbe d’une ligne, sur la rectitude d’un trait, sur le placement des formes dans la géométrie de l’espace. Il serait vain de chercher dans le bleu, dans le rouge, dans le jaune autre chose que le bleu, le rouge, le jaune. Ce serait ramener le tableau à son aspect purement plastique et physique, alors qu’il s’agit de tout autre chose. Ce qui importe c’est que le tableau redonne forme à l’informe en lui insufflant une équivalence informe de l’informel. Et ceci se passe dans l’inconscient du peintre et, sans doute plus justement, dans son pouvoir de voir au-delà du visible et de transmettre cette vision par les moyens qui lui sont propres. L’acte de peintre se confond avec l’espoir d’être et retrouve sa réalité dans le processus d’accélération de la décomposition du réel. La mort de l’image amène au jour d’inouïes somptuosités. « Je suis un être sans langue. Je ne peux rien dire, je n’ai pas de mots. Il est terrible de vivre quand on est sans pouvoir sur les mots ». Mais le plus souvent, les mots sont d’horribles menteurs. Les couleurs jamais ! Les couleurs ne trichent pas, on peut boire à leur source purificatrice et ressentir ce tressaillement qui nous saisit à la gorge lorsque la toile parle de la tragique beauté de la vie.

Demander plus d'information

Thème : Peintures et dessins Ajouter ce thème à mes alertes